Verre et Perles au chalumeau

Echange d'informations sur la création de perles et le travail du verre au chalumeau
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les spécificités des couleurs

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: le noir   Mar 7 Juin 2005 - 21:09

Le noir


Bonsoir,

comme vous le savez certainement le verre noir appartient à la catégorie des couleurs transparentes. En effet ce que nous utilisons comme noir Effetre est un violet très foncé. Les surprises parfois, ce noir a la tendance à « dégorger » en particulier bien évident sur une base blanche. Ce qui est malencontreux si on voulait faire seulement quelque chose en noir et blanc !

Vetrofond à un noir beaucoup plus stable que Effetre, qui se décolore en bleu surtout avec l’anis.

Maintenant quelque chose de tout différent, c’est noir intense ( ?) qui n’est vendu qu' en stringer. En effet cela vaut le coup d’essayer si vous ne connaissez pas, les effets pouvant être époustoufflants. Vous devez encore tirer des fils aussi fin qu’un cheveux, cela suffit pour provoquer les effets. Je vous attache une photos afin que vous voyez ce que je veux dire : Base noire, fils noir intense sur anis …. bien chauffer.





j'ai oublié de parler de quelque chose d'important qui se passe avec le noir . Voici:

Un problème qui peut apparaitre avec le noir lorsque l’on veut l’enrober, et ceci n’a rien à faire avec la quantité de noir sur la perle, c’est l’apparition d’un brouillard, les américains parlent de fog.

En effet dans son livre « Torchworked Marbles volume 1 » Drew Fritts dit que les couleurs contenant du manganèse ( ?) comme le Moretti noir qui nous le savons est un violet, le bleu lapis et le turquoise doivent être « brûlées claire » (=chauffé avec une flamme vive, oxydante) avant l’enrobage.
De même Loren Stump fait état de bulles d’air qui monteraient à la surface si on ne donnait pas un coup de feu au noir avant de l’enrober. c' est alors le moment d’utiliser une flamme

germain/flag oxidierende Flamme english_flag oxydizing flame french-flag flamme oxydante

au lieu de

germain/flag reduzierende Flamme english_flag reducing flame french-flag flamme réductrice

voilà, tout simple!!!! study

natty


Dernière édition par le Dim 12 Juin 2005 - 16:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie D

avatar

Nombre de messages : 1234
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Les spécificités des couleurs   Mer 29 Juin 2005 - 23:59

Bonjour à tous,

Je me suis demandée quelles informations pourraient être utiles à ceux qui commencent à faire des perles et je me suis dit que la base était sans doute de connaître son verre. En m’inspirant de ce qui a été discuté sur des sites anglo-saxons et en l’assaisonnant de mes expériences, j’ai résumé ci-après des commentaires sur les verres Effetre transparents. Il y a en effet différentes catégories de verre chez Effetre les transparents (T), les pastels ou opaques (P), les « Spécial » (S) soit les verres opaques du jaune au rouge brun à l’exception du rubino oro (rubis à l’or) qui est une striking couleur transparente, les « opalinos » et les « alabastos ». Je vais commencer par les transparents et si ça intéresse les gens alors je complèterais avec les groupes « pastel » et « spécial ». Les derniers trois chiffres indiqués sont universellement utilisés quel que soit le fournisseur. Ce serait également super si d’autres, plus expérimentés, comme Natty ou Laurent, complétaient ces infos.

Les Transparents

T – 004 Transparent (clear) — Commentaires : voir http://perles-au-chalumeau.forumactif.com/le-verre-f18/enrobage-t21.htm.

T-008 Topaze (ambre) très clair – Commentaires : très bons résultats une fois rendue matte, permet d’étendre la palette des oranges par enrobage de l’orange opaque (s – 422). Couleur facile à travailler, très stable.

T-012 Topaze (ambre) clair – Commentaires : plus foncé que le T – 008, peut avantageusement servir de base. Couleur facile à travailler, très stable

T-014 Topaze (ambre) moyen — Commentaires : très jolie couleur caramel, très utile pour les tons d’automne, à utiliser par exemple avec l’ivoire pour des points fondus dans la masse (le T- 012 est pour ce type de décoration trop clair à mon goût). Couleur facile à travailler, très stable.

T-016 Topaze (ambre) foncé — Commentaires : trop foncé à mon goût surtout en tant que base. Couleur facile à travailler, très stable.

T-018 Brun clair — Commentaires : plutôt beige transparent — comparé au T-008, il est moins jaune, superbe couleur une fois rendue matte, très utile pour les enrobages, notamment de l’ivoire si l’on veut avoir une jolie couleur de type blanc-cassé. Couleur facile à travailler. Mauvaise nouvelle : difficile (impossible ?) à trouver en Europe et cher.

T-019 Vert « sauge » (sage green in English) — Commentaires : très belle couleur, facile à travailler ; il s’agit d’un vert plus foncé que le vert herbe foncé, mais à mon sens il tire moins sur le jaune. Trop foncé pour être utilisé en perle de base. Mauvaise nouvelle : difficile (impossible ?) à trouver en Europe et cher.

T-020 Vert herbe clair — Commentaires : tire un peu sur le jaune, Couleur facile à travailler

T-022 Vert herbe moyen — Commentaires : tire un peu sur le jaune, Couleur facile à travailler

T-024 Vert herbe foncé — Commentaires : tire un peu sur le jaune, Couleur facile à travailler

T-026 Vert marin clair (light teal) — Commentaires : n’aime pas être « surchauffé » mais reste néanmoins couleur facile à travailler

T-027 Vert marin foncé (dark teal) — Commentaires : Belle couleur, trop foncé pour être utilisée comme base. N’aime pas être « surchauffé ». Mauvaise nouvelle : cher et sauf erreur de ma part difficile (impossible ?) à trouver en Europe.

T-028 Vert émeraude clair — Commentaires : couleur facile à travailler

T-030 Vert émeraude foncé — Commentaires : couleur facile à travailler

T-031 Vert émeraude très clair — Commentaires : reste assez « dur » (stiff), assez intéressant une fois traité pour le rendre mat ; proche du T-071 mais un poil plus « bleu » ; adoucit le p — 212 vert petit pois si utilisé pour l’enrobage, Mauvaise nouvelle : cher et sauf erreur de ma part difficile (impossible ?) à trouver en Europe.

T-034 Aiguemarine clair (light Aquamarine) — Commentaires : fait des bulles s’il est trop chauffé, mieux vaut utiliser une flamme oxydante, jolie réaction (donne un très joli vert) sur de l’ivoire.

T-036 Aiguemarine foncé (dark Aquamarine) — Commentaires : fait des bulles s’il est trop chauffé, jolie réaction (donne un très joli vert) sur de l’ivoire. Mieux vaut utiliser une flamme oxydante ; n’aime pas être trop refroîdi, puis rechauffé.

T – 038 Aiguemarine très clair (pale acqua) — Commentaires : facile à travailler

T-040 Violet clair (Light Amethyst) – Commentaires : en fait plus améthyste que violet, sympa pour une base et aussi pour l’enrobage. Facile à travailler.

T-042 Violet moyen (Medium Amethyst) — Commentaires : en fait plus améthyste que violet, sympa pour une base et aussi pour l’enrobage sur du corail (s – 420) ce qui donne des tons rouilles et sur du pervenche ( p – 220 perwinkle) ce qui donne du violet. Facile à travailler

T-044 Violet foncé (Dark Amethyst) — Commentaires : en fait plus améthyste que violet, trop foncé pour une base mais sympa pour l’enrobage sur du corail (s – 420) ce qui donne des tons terracotta et sur du pervenche ( p – 220 perwinkle) ce qui donne du violet. Une fois rendue matte, tire presque sur le bordeaux. Facile à travailler

T-046 Violet très clair (Pale Amethyst) : rien de spécial à en dire, cette couleur ne m’a jusqu’ici rien inspiré.

T-048 Gris : rien de spécial à en dire (je crois que je ne l’ai pas). Il s’agit d’une nuance plus claire et moins « froide » que les gris T –084 et T-088.

T-052 Bleu clair : couleur facile à travailler

T-054 Bleu moyen : couleur facile à travailler, mais peu de différence entre ces différents tons de bleu (à mon sens pas utile d’avoir les 3)

T-056 Bleu foncé : très proche du bleu moyen, couleur facile à travailler.

T-058 Bleu encre (Ink Blue) : c’est un bleu foncé qui tire plus sur le violet que le cobalt. Très belle couleur, trop foncée pour une base. On peut la fabriquer soi-même en mélange du pervanche (periwinkle P - 220 + violet foncé T - 044). Mauvaise nouvelle : cher et sauf erreur de ma part difficile (impossible ?) à trouver en Europe.

T-060 Cobalt - Commentaires: il s’agit d’un verre assez « dur » (stiff). Et comme le noir, son changement de couleur en fonction de la chaleur atteinte par le verre en fait un verre idéal pour les débutants.

T-064 Noir — Commentaires : voir le lien de natty sur le noir.

T-066 Noir intense : voir le lien de natty sur le noir, intéressant effet de « dentelle » lorsqu’il est trop chauffé.

T-068 Pêche - Commentaires : plutôt rose pâle, pour une couleur pêche il faut regarder chez Lauscha, il n’y en pas chez Effetre (trop pâle à mon goût, mais on devrait pouvoir découvrir d’intéressantes associations au niveau de l’enrobage).

T-069 Jaune — Commentaires : c’est une « striking » couleur, pour lui conserver toute sa transparence, il faut l’enrober.

T-070 Jaune Uranium — Commentaires : il s’agit d’un jaune-vert, assez clair et proche du T – 071 mais tirant davantage sur le jaune. Cher et pas disponible, me semble-t-il sur le marché européen (à mon sens, ce n’est pas une grande perte).

T-071 Jaune vert – Commentaires : à mon sens,il pourrait remplacer avantageusement au niveau du prix le jaune uranium et/ou le vert émeraude très clair mais il n’est semble-t-il pas disponible sur le marché européen.

T-072 orange — Commentaires : c’est une « striking » couleur. L’orange ainsi obtenu est assez soutenu. Permets d’étendre la gamme des oranges via l’enrobage. S’il est trop travaillé, deux conséquences peuvent se présenter : soit il perd sa couleur orange (il faut alors le rechauffer lentement et le laisser refroidir lentement), soit il prend des tâches brûnatres là il n’y a plus rien à faire : le verre a non seulement été trop travaillé, il a été aussi trop chauffé et la flamme utilisée n’était pas la bonne (c’est-à-dire légèrement oxydante). Il est extrêmement difficile de faire une perle creuse en orange et surtout en rouge transparents (sniff).

T-076 rouge — Commentaires : « striking » couleur, encore plus sensible à une trop forte chaleur que l’orange (tâches brunes). Devient bleuté en réaction avec l’argent. A travailler comme l’orange.

T-080 Lavande très clair : couleur assez pâle, jolie une fois rendue matte.

T-081 Lavande foncée : jolie couleur mais elle change en fonction de l’éclairage : lavande à la lumière du jour et bleu clair sous les néons. A mon sens, trop cher surtout qu'il n'est si nettement différent du T-080 ou du T-082, mais certains adorent.

T-082 Rose — Commentaires : à mon sens ce n’est pas un vrai rose, trop de bleu pour être un honnête rose. Donne de bons résultats une fois rendue matte. A utiliser pour l’enrobage, par exemple sur un rose opaque, histoire d’avoir un rose plus foncé que le P – 256. Au final, je trouve qu’il est assez peu différent du T – 081 en tout cas certains lots sont très proches.

T-084 Gris clair — Commentaires : couleur facile à travailler, donner un vert clair très doux sur l’ivoire.

T-088 Gris foncé — Commentaires : couleur facile à travailler, donner un vert clair très doux sur l’ivoire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sylvied.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les spécificités des couleurs   Jeu 7 Juil 2005 - 11:55

bonjour Sylvie,

rapidement, les verres que tu définies en tant que difficiles à trouver en Europe sont des verres spéciaux que sans problème tu trouves chez Volkmann's et certainement ailleurs en Allemange, du moins.

germain/flag Sonderfarben french-flag couleurs spéciales

je travaille presque exclusivement avec ces verres et jusqu'à maintenant je n'ai pas eu de difficultés de livraison.

En ce qui concerne le prix, il est vrai que c'est au-dessus de la moyennne mais on en n'a pas besoin de beaucoup (tout dépend du travail. Faire une perle en ink blue par exemple serait en gaspillage d'argent car elle devient tellement foncèe que la belle couleur ne se voit plus. Mais en enrobage par exemple...ohhhh!!!! 😉
Du reste, tous les transparents sont idéaux pour l'enrobage.

voilá rapidement,

natty
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie D

avatar

Nombre de messages : 1234
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Les spécificités des couleurs   Jeu 7 Juil 2005 - 14:04

Salut Natty,

Ce n’est pas tant des verres « spéciaux » que des verres créés au départ spécialement pour le marché américain. La plupart ne sont pas disponibles en Suisse (où j’habite), Laurent me dit qu’on ne peut les obtenir en France. Tant mieux si on peut les commander en Allemagne, je les achète quant à moi aux USA. Ccompte tenu des taux de change, des frais postaux et des frais de douane, les commander là-bas me revient paradoxalement moins cher que de les commander en Europe !

Quand j’indique qu’il s’agit de « verre cher » c’est naturellement relatif : il faut comprendre nettement plus cher que les autres Effettre (mais ces couleurs « chères » restent toujours moins chères que les baguettes Satake et certainement nettement moins chères que le boro). Par exemple le verre transparent (clear) est à 10$ la livre (c’est-à-dire env. 453 g) alors que le T – 081 Lavande foncé est à 33$ la livre, ce n’est quand même pas tout à fait la même chose, qu’on l’utilise ou non avec parcimonie.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sylvied.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les spécificités des couleurs   Jeu 7 Juil 2005 - 19:53

bonsoir Sylvie,

oui bien sûr "verres spéciaux"ou "couleurs spéciales": les pastels depuis 2001 et les transparents depuis 2002!!!!, je voulais dire qu'ils se trouvent pour quelle raison que ce soit dans cette catégorie chez la plupart des fournisseurs. Cela les rend interessants et.........plus chers que les autres Moretti

lol!

j'ai appelé Volkmann à Hamburg: sauf uranium opak et mosaique bleu, ils peuvent livrer toutes les couleurs de ces "verres spéciaux".

Pour la Suisse il y a Creative Glass qui déjà l'année dernière avait 254-221-255-219-210-18-31-70-71-27. Je suppose que tu as les coordonnées.

natty


Dernière édition par le Sam 16 Juil 2005 - 20:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie D

avatar

Nombre de messages : 1234
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Les spécificités des couleurs   Mar 12 Juil 2005 - 13:25

Bonjour,

Merci Natty de me rappeler que Creativ glass ont aussi dans leur catalogue plusieurs de ces couleurs plus difficiles à trouver. Comme j'avais commencé à me fournir aux USA et chez Nabertherm, j'ai tendance à les oublier pour les Effetre (mais ils ont du Bullseye et je crois bien qu'ils sont les seuls en Suisse).

Petit retour en arrière. Comme Natty l’a si justement rappelé, tous les transparents sont idéaux pour l’enrobage. Souvent, ils sont utilisés pour leur couleur intrinsèque qui ressort sur une base blanche. Mais pour élargir la palette des couleurs, il peut être utile d’utiliser une base autre que blanche, comme par exemple le « violet »/améthyste moyen ou foncé sur une base de pervenche pour avoir de très beaux violets. Etant une boulimique de la couleur, dans la présentation des transparents, j’ai mis l’accent sur cet élargissement de la palette des couleurs en indiquant quelques exemples. De mon côté, pour explorer ces différentes variantes et les garder en mémoire, j’ai réalisé une série de perles test (soit une perle dont la base opaque d’environ 1 cm de diamètre est enrobée d’un transparent). A chacune d’elles, j’ai attaché un numéro lequel me permet de référencer les associations les plus réussies, mais c’est avant tout une question de goût.

Et maintenant la suite...

Après avoir présenté les verres transparents, voilà les couleurs spéciales.

Ces couleurs sont opaques, à l’exception du rubis à l’or qui est un transparent. Elles sont plus « molles » que les transparents susmentionnés.

S-404 Jaune citron « acide ». Commentaires : rien de particulier si ce n’est qu’il appartient au groupe des verres qui contiennent du souffre et donc il réagit naturellement avec le groupe des verres qui contiennent du cuivre ( comme les bleus ciels, les turquoises, les verts, sauf le vert petit pois P-212). Voir lien « interactions chimiques entre les couleurs ».

S-408 Jaune citron. Commentaires : un peu plus foncé que le précédent, lui aussi appartient au groupe des verres qui contiennent du souffre. .

S-412 Jaune soutenu. Commentaires : il paraît que ce verre est de la couleur des bus de ramassage scolaire américains. Appartient au groupe des verres qui contiennent du souffre.

S-416 Jaune dur. Commentaires : un peu plus foncé que le précédent et outre le fait qu’il appartient lui aussi au groupe des verres qui contiennent du souffre, il ne « bave » pas, il ne s’étale pas sur les autres couleurs.

S-418 Jaune doré (pastel butter yellow). Commentaires : Appartient au groupe de verres qui contiennent du souffre. Tire un peu sur l’orangé surtout si un peu trop chauffé.

Opinion personnelle : trop de nuances de jaune, pas toutes franchement utiles.

S-420 Corail. Commentaires : cette couleur varie beaucoup d’un lot à l’autre (oscillant entre l’orange et le rose ) au point que l’on pourrait presque parler de millésime. Il réagit avec l’argent. Appartient au groupe des verres qui contiennent du souffre.

S-422 Orange clair. Commentaires : c’est un verre qu’il faut travailler assez froid afin de lui conserver sa couleur de base. Il devient plus foncé, si on le travaille trop longtemps ou trop chaud, mais attention à ne pas le surchauffer trop longtemps, sinon des tâches brunes apparaissent.

S-424 Orange foncé (carrot red). Commentaires : c’est un orange assez foncé et pétant, mais néanmoins sympa. Appartient au groupe des verres qui contiennent du souffre. Attention à ne pas le surchauffer trop longtemps, sinon des tâches brunes apparaissent. Opinion personnelle : j’adore l’orange, mais les nuances offertes par Effetre sont (très) limitées. Le 422 est souvent trop clair à mon goût et le 424 trop agressif. Dans les transparents, c’est pas mieux, il n’y a qu’un seul orange (foncé).

S-428 Rouge orangé. Commentaires : rouge Style Ferrari. Appartient au groupe des verres qui contiennent du souffre.Très sensible à la chaleur : perd facilement sa couleur de base pour devenir plus foncé et très vite des tâches brunes apparaissent à la moindre « surchauffe ».


S-432 Rouge pourpre. Commentaires : le terme de rouge « standard » (un peu comme celui des drapeaux) lui conviendrait mieux. Un peu plus foncé que le précédent. Lui aussi est très sensible à la chaleur.

S-436 Rouge pourpre moyen. Commentaires : encore un peu plus foncé que le précédent. Pour ses principales caractéristiques : voir ci-dessus. Opinion personnelle : il y a beaucoup de nuances de rouge et donc, si au démarrage il fallait faire un choix, je conseillerai d’acheter prioritairement le S – 438 et le S – 432, mais c’est aussi une question de goût.

S-438 Rouge pourpre foncé. Commentaires : le nom est ici adéquat et c’est un magnifique rouge. C’est aussi celui qui garde le plus nettement une belle couleur de rouge après enrobage par du transparent (clear). Ses principales caractéristiques sont les mêmes que celles des autres rouges, il est simplement un tout tout petit peu moins sensible à la chaleur.

S-444 Marron clair. Commentaires : rien de spécial, devient plus foncé après avoir été travaillé dans la flamme. Pour tous ceux qui commencent une description supplémentaire de la couleur me semble utile : entre l’ocre très foncé et la peau d’une noisette, ou dit autrement c’est un brun qui contient passablement de jaune.

S-448 Marron moyen. Commentaires : rien de spécial, devient plus foncé après avoir été travaillé dans la flamme. (Ne cherchez pas un beau brun chocolat chez Effetre, il n’y en a pas (encore).

S-452 Brun rouge fondé (dk. Red brown). Commentaires : un peu trop brun pour un bordeaux mais c’est une jolie couleur (la couleur varie suivant les lots, ce qui est le cas de nombreuses couleurs : je le note lorsqu’il me semble que les différences sont assez sensibles).

S-456 Rubis à l’or. Commentaires : verre transparent couleur fuchsia, très sensible à la chaleur (tâche brunâtre / noirâtre). C’est une « striking » couleur. Réduit dans une flamme réductrice. A travailler dans une flamme légèrement oxydante et plutôt froide. Réagit avec de nombreuses couleurs et avec l’argent (effet bleu - vert). Ne pas appliquer sur l’ivoire (clair P- 264 , foncé P – 276). J’adore cette couleur mais elle est assez chère (entre 70 et 60 euros le kilo). Le Rubis à l’or est la seule façon d’avoir un vrai rose chez Effetre : pour cela, il faut enrober du rubis à l’or sur une base blanche, l’intensité du rose dépendra alors de l’épaisseur de l’enrobage. On peut l’enrober avec du bleu foncé (T – 056) pour avoir un beau violet.

S-460 Moutarde. Commentaires : couleur qui peut varier d’un lot à l’autre.

Quant aux pastels, ce sera pour une autre fois.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sylvied.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les spécificités des couleurs   Mar 12 Juil 2005 - 19:28

bonsoir Sylvie,

oui, c'est la meilleure approche de faire des échantillons. J'ai moi aussi mes recettes de cuisine pour mes latticino...

et puis..... tu peux non seulement mettre un transparent sur une base opaque , tu peux aussi mettre plusieurs transparents les uns sur les autres ou un clear en intermédiaire. Donne des nuances très délicates.

natty


PS réponse plus tard sur ta question Satake. (c'est un autre article!!!)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les spécificités des couleurs   Sam 16 Juil 2005 - 20:59

bonsoir Sylvie.

Je pense qu'il faut bien souligner les
english_flag striking colors germain/flag Anlauffarben comme tu l'as mis dans ta liste.

Dans cette catégorie sont considérés:
les transparents
le jaune, le rouge, l'orange et le rubino oro.

En général ces baguettes arrivent chez vous et vous vous demandez qu'elle est laquelle?????? (j'exagère un peu) surtout les transparents.

En effet ces couleurs se développeront à la flamme. Pas obligatoirement dès la première application, c'est ce qui les rend interessantes: avec la même couleur, obtenir des nuances juste en variant la flamme ou la température. Ces couleurs "doivent être" flashées, c'est à dire refroidies et de nouveau passées sous la flamme afin que le choc de la différence des températures les anime. :lol: :lol:

les opalescents:
Corniola striking cannelle
Rosa striking rosa.

et les "couleurs spéciales" pastels
rosa fuxia
copper green, verde rame
rosa lingua
rosa cipria

natty

PS je n'ai pas les # sous la main!!
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie D

avatar

Nombre de messages : 1234
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Les spécificités des couleurs   Lun 18 Juil 2005 - 10:40

Bonjour à tous,

Quitte à enfoncer des portes ouvertes, je veux juste rappeler ma démarche au départ : reprendre la classification de Effetre et présenter chaque catégorie de verre séparément. Parmi elles, on distingue les transparents T (c’est fait), les spéciaux S (c’est fait), les pastels /opaques P (ça va venir, cette semaine si j’ai le temps) les opalinos et les alabastros (je ne pense pas m’y attaquer , je ne les connais pas assez car le seul que j’aime est, je pense, celui dont Natty a parlé le Corniola striking cannelle — que je connais sous le nom de Carnelian et afin de lever toute confusion c’est le opalino 536).

Les nouvelles couleurs d’Effetre ou handmade colors ou ce que Natty appelle les couleurs spéciales sont soit des opaques, soit des transparents, et sont / seront donc traités dans ces catégories. A part ça, il y a les « Odd lot » ou autrement dit, des lots bizarres ou particuliers dans le sens où ils ne sont pas le résultat d’une recette précise, mais le fruit d’un concours de circonstances, voire des « erreurs » ou des essais. Ces « séries spéciales » existent uniquement jusqu’à épuisement du stock et c’est parfois rageant lorsque cette couleur compte au nombre de vos couleurs préférées. J’ai un joli vert olive opaque de chez Vetrofond, plus foncé que celui de Lauscha, que j’utilise au compte-goutte, on ne le trouve plus sur le marché. Je ne parlerai pas de ces "séries spéciales".


Sylvie
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sylvied.com
Sylvie D

avatar

Nombre de messages : 1234
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: fushia et rose   Ven 28 Oct 2005 - 10:51

Sauf erreur de ma part, la couleur Fuchsia opaque n'existe pas dans les "sodalime glass" (Lauscha, moretti, etc.). Il existe cependant, des roses soutenus mais ils ne sont pas compatibles avec Moretti (COE 104).

Il y a un rose opaque assez foncé chez Bullseye (0301-76).

Il y a des roses chez Satake (il faut demander plus d'info à Natty).

Il y a des roses chez Reichenbach (mais ce verre n'a pas été conçu pour les perliers, il peut être utilisé pour des décorations et bien sûr sous la forme de brisures (fritte) et de poudre. Mais attention ce verre s'étale beaucoup

Il y a des roses (notamment un dark orchid) dans les enamels (verre en poudre ultrafine et volatile) de chez Thompson enamel (la ligne 9000 est compatible avec Moretti). Mais attention, ces poudres sont dangereuses dans la mesure où elles peuvent être inhalées (risque notamment de silicose). Il est recommandé de porter un respirateur lors d'expositions importantes ou répétées et de bien nettoyer sa place de travail après utilisation avec un chiffon humide.

On peut aussi mélanger deux verres pour obtenir une 3ème couleur, et donc un rose foncé (mais toujours pas de vrai fuchsia). Pour des exemples voir le lien
http://www.listen-up.org/kitty/beads/mix%20chart/color%20chart.htm

Certains penseront aussi à l'EDP (evil devitrifying purple ou plus exactement le Moretti P-254), mais outre le fait d'être instable et donc un peu plus délicate à travailler, cette couleur "a trop de bleu" et elle tire donc sur un mauve éclatant et soutenu, plutôt que sur un fuchsia.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sylvied.com
Sylvie D

avatar

Nombre de messages : 1234
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Les spécificités des couleurs   Lun 7 Nov 2005 - 15:57

Hello,
une première remarque: pour que les acqua transparents et les gris transparents "changent" de couleur sur l'ivoire automatiquement, à la condition qu'ils soient entièrement fond dans la perle. ça ne marche donc pas pour les décorations que l'on voudrait laisser en relief (raised decoration).

J'avais laissé en rade la liste des couleurs (oups et mea culpa) et donc je n'avais pas listé encore les opaques. En voici déjà une partie:

P-204 Blanc — Commentaires : couleur très molle. A tendance à « baver » s’il n’est pas correctement enrober.

P-208 Blanc anis — Commentaires : moins mou que le p-204 légèrement translucide. Peut développer des tons ocres/rouilles dans une flamme assez fortement réductrice (voir lien de Jim Smircich : http://www.smircich.com/html/anise_white.html)

P-210 Vert avocat (avocado green) — Commentaires : cette couleur tire plutôt sur un vert khaki. A une tendance à exploser lorsqu’elle est brutalement introduite dans la flamme. Pour tirer de cette couleur une gamme de nuances plus étendues, considérez cette couleur comme striking. Développe une couleur or dans une flamme réductrice.

P-211 Vert sauge (sage green) — Commentaires : cette couleur n’a rien de vert, elle se rapproche davantage d’un beige. A une tendance à exploser lorsqu’elle est brutalement introduite dans la flamme. Pour tirer de cette couleur une gamme de nuances plus étendues, considérez cette couleur comme striking. Développe une couleur rose saumon dans une flamme réductrice.

P-212 Vert petit pois — Commentaires : couleur très molle. S’étale beaucoup et « avale » les autres couleurs : un remède possible, l’enrobage. Réagit avec le violet P-254 (ou EDP =evil defitrifying purple). Cette couleur comme tous les verts développe des « stries » autour de « l’équateur » de la perle. Certains (dont je suis) n’aiment pas cet effet : c’est un peu gênant pour les dessins géométriques ; un moyen de limiter leur apparition, c’est de chauffer la perle en douceur et pas comme une brute. Le vert petit pois de chez Vetrofond le fait moins. Pas de réaction souffre - cuivre.

P-214 Vert nile : un peu plus « dur » que le p -212, il s’étale quand même pas mal. Donne des réactions de type souffre-cuivre avec les verres du groupe souffre comme le jaune, le rouge etc. Lui aussi fait des stries, un peu moins je trouve que le petit pois et je préfère celui de Vetrofond. Réaction souffre - cuivre avec l'ivoire

P-216 Vert herbe : s’étale pas mail. Aime plutôt les flammes oxydantes. Appliquer du jaune sur une base vert herbe et le fondre dans la masse = brun là où vous aviez appliqué le jaune. Il faut donc enrober l’une ou l’autre de ces couleurs. Lui aussi fait des stries, un peu moins je trouve que le petit pois et je préfère celui de Vetrofond.

P-218 Vert pétrole : réduit lorsque surchauffé. Réagit avec le P- 254 (EDP). Comme tous les verts, il « bave ». Lui aussi fait des stries, un peu moins je trouve que le petit pois et je préfère celui de Vetrofond. Comme pour le vert herbe, le jaune ne garde pas sa couleur à moins qu’il soit enrobé ou qu’il soit utilisé en décoration de surface.

P-219 copper green : Il est relativement dur pour un vert. Reflet métallisé (un peu difficile à décrire une couleur "argent - vert, brun" effet ancien) Il réagit bien sûr avec l'ivoire et certaines couleurs du groupe souffre (peut-être toutes mais je n'ai pas tout testé). Il réagit avec plusieurs Lauscha (par exemple cocoa, orange, Wedgewood blue, steel blue) en faisant une ligne plus foncée au milieu. L’image ci-dessous montre une réaction entre l’EDP et copper green (très comparable à réactions que l’on obtient avec copper green et certains Lauscha).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sylvied.com
Sylvie D

avatar

Nombre de messages : 1234
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Moretti and co: quelles couleurs vous faut défaut?   Dim 9 Juil 2006 - 17:25

Salut,

Il manque en fait très peu de couleurs dans la gamme des verres mous. Ce qui me manque le plus c'est un fuschia opaque et un vrai violet pétant en opaque aussi. Et, même en essayant de mélanger soi-même des couleurs, ces deux-là restent assez galère. Mais bon, si on ne tient pas absolument aux opaques, alors on superpose les couleurs (c'est-à-dire enrobage avec base opaque et transparent par dessus) et le tour est joué.

Pour les Kakis,

C'est vrai, il y a Lauscha (que personnellement je trouve un peu moins agréable à travailler dans la flamme, mais les couleurs surtout au niveau des transparents sont vraiment belles).



Il y a aussi chez Effetre, la couleur avocado (591210). Elle est un peu plus verdâtre que sur la photo:


Il y avait chez Vetrofond, un "olive" un poil plus vert que le Lauscha, mais je ne me souviens pas si la référence existe encore, il faut que je regarde.

Sinon, parfois tu peux tomber sur des séries "ratées" dans le sens où Effetre n'essayait pas de faire cette couleur, c'est juste un accident comme:



Pour les roses:

Couleur chair, chez Effetre 591258 Tounge Pink (c'est une couleur de type "striking"):

Couleur rose barbie: chez Effetre ça n'existe pas, mais Kugler est en train d'essayer de mettre au point un verre compatible avec Effetre et qui soit un beau rose soutenu. Pati Walton aux US l'a testé et ça donne ça:


A suivre donc, mais pour l'instant il faut se débrouiller par exemple avec les enamels (attention: il est vivement conseillé de porter un masque adapté aux particules ultra-fines pour les travailler):

Le premier c'est 9760 Light Orchid et le 2ème c'est 9780 Dark Orchid


Pour le bleu indigo, pour autant qu'on ait la même idée du bleu indigo, je pense à ce Lauscha:


Voilà.

Sylvie

A+

Sylvie
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sylvied.com
ACJ



Nombre de messages : 19
Localisation : Luxembourg
Date d'inscription : 26/11/2005

MessageSujet: Silver Color "How to"   Mar 25 Déc 2007 - 17:40

Merci Laurent pour tes bons conseils!!!

Donc voici un fichier PDF intéressent sur les couleurs argent
http://www.envisionsf.com/SilverColorHowTo_sm.pdf
j'èspère que cela va vous plaire
je l'ai trouvé sur le site des perliers allemands
http://www.beadclub.eu/phpBB2/index.php
Bonne lecture
AC smiley_grimace2
Revenir en haut Aller en bas
http://www.arteverre.fr
Mademoiselle Jane



Nombre de messages : 56
Localisation : Mirmande - Drôme - France
Date d'inscription : 26/05/2005

MessageSujet: Re: Les spécificités des couleurs   Mer 26 Déc 2007 - 15:14

Merci beaucoup Anne-Claude,

le document est vraiment interessant sur ces effets.

.
Revenir en haut Aller en bas
http://mademoisellejane.typepad.com/
pat



Nombre de messages : 425
Age : 61
Localisation : limelette(Belgique)
Date d'inscription : 18/07/2005

MessageSujet: Re: Les spécificités des couleurs   Mer 26 Déc 2007 - 19:58

tout à fait d'accord avec mademoiselle Jane, très interressant salut
Revenir en haut Aller en bas
Eric

avatar

Nombre de messages : 31
Age : 64
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 24/09/2009

MessageSujet: Re: Les spécificités des couleurs   Sam 17 Oct 2009 - 23:53

Merci pour le temps passé a faire tous ces commentaires qui risquent d'être très utiles pour un débutant comme moi smiler_clavier smiler_clavier
Revenir en haut Aller en bas
lilo

avatar

Nombre de messages : 275
Localisation : poitou charentes
Date d'inscription : 24/02/2008

MessageSujet: Re: Les spécificités des couleurs   Dim 18 Oct 2009 - 10:43

Eh bien tous ces commentaires m'ont bien servie moi débutante, ça aide de savoir que tel ou tel verre est composé de cuivre ou souffre et qu'il y a des interactions. Jai imprimé les résultats de ces posts et j'ai fait mes essais. Ca te sert aussi dans le choix des couleurs pour les commandes.
Je te conseille de t'y attarder un peu.
M'enfin c'que j'en pense!
Revenir en haut Aller en bas
http://liloverre.e-monsite.com
leela

avatar

Nombre de messages : 1381
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/04/2009

MessageSujet: Re: Les spécificités des couleurs   Mer 6 Jan 2010 - 17:41

J'ai vu qu'il y avait 3 blancs opaques différents chez Effetre.
Quelqu'un connait la différence ? Je cherche le plus dur et opaque possible, pour faire les points aux bords bien nets

758 02 snow withe
758 03 white
758 04 white

En plus fin "pastel" , je vois encore 756 01 (white) 755 02 (anis)

merci d'avance
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie D

avatar

Nombre de messages : 1234
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Les spécificités des couleurs   Mer 6 Jan 2010 - 19:13

Coucou Leela,
D’abord bonne année !
Tu sais, c’est bien la 1ère fois que je me perds dans des références de verre… LOL !
ça m’aiderait si tu m’indiquais ton fournisseur.

D’habitude les 3 derniers chiffres suffisent à définir une couleur et normalement les fournisseurs respectent et conservent structurellement ces 3 derniers chiffres.
Ainsi chez effetre
Les transparent sont de typde 0XX
Les opaques (pastel) sont dans les 200 (2XX)
Les spécials dans les 400 (4XX)
Les albâtres dans les 300 (3XX)
Les opalinos dans 500 (5XX)

Donc, le fournisseur sur lequel tu t’es penchée a été créatif et donc, ses références ne sont pas standards. Sans plus d’information, je ne peux pas te dire quel est le blanc qu'il te faut choisir car un blanc opaque chez effetre il n’y en a qu’un et c’est le 204, seulement tu ne l’as pas dans ta liste. Attention je ne parierais pas que c’est forcément le 75804
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sylvied.com
Sylvie D

avatar

Nombre de messages : 1234
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Les spécificités des couleurs   Mar 12 Jan 2010 - 13:07

alors Leela tu as résolu ton énigme ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sylvied.com
leela

avatar

Nombre de messages : 1381
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/04/2009

MessageSujet: Re: Les spécificités des couleurs   Mar 12 Jan 2010 - 20:18

Merci pour ta réponse, Sylvie
Je vais chez deux fournisseurs demain, j'espère qu'ils pourront me répondre... heu non, le premier n'a pas pu...

Sinon, je prendrai un de chaque et j'essaierai Wink

Dans les deux cas, je vous dirai quoi. oui-oui_smyler

Je vais surtout chercher mon four ! pompomgirl pompomgirl pompomgirl
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie D

avatar

Nombre de messages : 1234
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Les spécificités des couleurs   Mer 13 Jan 2010 - 10:56

Coucou Leela,
Si jamais tu lis ça avant de partir faire ton shopping :
Des blancs tu en as 4 dans la série des albâtres :
C’est-à-dire, le 304, 308, le 312 et le 316
Pour avoir des points opaques, ça n’est vraiment pas ça… Et en plus, il y a des risques d’incompatibilité si tu enrobes les albâtres, sans compter qu'ils sont plus délicats à travailler.
Dans les opalins, c’est plus simple, il n’y en a qu’un, le 504 mais là aussi oublie pour faire des points opaques. Tu as aussi des problèmes de compatibilités si tu enrobes les opalins mais c’est moins systématique qu’avec les albâtres
Et les « classiques », c’est-à-dire les opaques / pastels
Sont référencés comme blanc le 204 et le blanc anis en 208.
Le 208 a tendance à exploser lorsque tu l’introduis dans la flamme, il n’est pas totalement opaque (donc pour les points, ça ne te conviendra pas), mais on peut faire des trucs sympa avec.
Le 204 c’est le blanc opaque (il pourrait être plus dense, ça se voit lorsque tu l’utilises pour de tous petits points pour faire des pétales de fleur que tu vas ensuite enrober, mais à part ce petit bémol, c’est le blanc que tu cherches).

(C'est cool pour ton four!!! thumright )
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sylvied.com
leela

avatar

Nombre de messages : 1381
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/04/2009

MessageSujet: Re: Les spécificités des couleurs   Mer 13 Jan 2010 - 11:51

aaaah merci Sylvie, cela répond à ma question !

Mon petit voyage est reporté à dimanche (je fulmine d'impatience, mais je n'ai pas fini le boulot que je dois remettre cette semaine)

En effet les albâtres sont sympas, mais ce n'est pas ce que je cherche.
C'est donc le blanc que tu dis, que j'emploie sans doute déjà maintenant, il est fort mou, j'essayais de trouver mieux.

Je vais te poser une "bête" question. Je cherche une combinaison de 3, 4 ou 5 couleurs qui vont bien ensemble (ça, pas de problème!) mais surtout qui sont "compatibles" dans tous les sens pour faire des motifs, se superposer....

Par exemple pour le moment, je travaille avec du noir+blanc+rouge foncé, c'est pas mal mais il ne faut pas trop chauffer et 3 couleurs c'est trop peu, et le blanc n'est pas bien net, surtout s'il constitue le fond.

Mon but est de m'entrainer pendant des heures pour faire des points et des fines lignes (donc dans un premier temps, pas de couleurs qui réagissent trop comme ivoire-turquoises que j'adore).

Alors je fais des dizaines de perles à la file, de toutes les tailles, motifs... il faut que cela m'amuse en plus de m'exercer, et que le résultat soit joli quand même. Le but et évidemment d'arriver à maitriser quelque peu.

La raison principale pour laquelle j'ai été découragée à faire des points est que mes couleurs bavaient toujours ou disparaissaient carrément, ou changeaient...
L'autre raison est que je préfère de loin le style "rustique" au style parfaitement aligné, mais cela ne m'autorise pas à faire l'impasse sur la maitrise de la technique, c'est comme en musique: il faut jongler avec l'instrument pour pouvoir improviser.
J'ai aussi compris qu'il ne fallait pas trop chauffer.


Dernière édition par leela le Mer 13 Jan 2010 - 13:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
amalur

avatar

Nombre de messages : 120
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: Les spécificités des couleurs   Mer 13 Jan 2010 - 13:18

Bonjour Leela

Il n'y a pas longtemps, je suis aussi passé par ce stade. Les meilleurs résultats, je les ai obtenu avec une base transpartente(clear) et j'ai ajouté des points de couleurs, j'ai aussi parfois ajouté un point de transparent(couleur) entre les couches pour intensifier les effets.
Je ne sais pas si c'est exactement ce que tu cherches, mais les perles sont devenu très chouette.
Amicalement
Lucia
Revenir en haut Aller en bas
leela

avatar

Nombre de messages : 1381
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/04/2009

MessageSujet: Re: Les spécificités des couleurs   Sam 16 Jan 2010 - 21:59

merci pour vos conseils !

Tu avais raison, Sylvie, le 4 blancs différents sont des albâtres, donc je reste avec le blanc "normal".

Je viens de rentrer et je vais essayer les nouvelles couleurs que j'ai achetées.

j'y cours !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les spécificités des couleurs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les spécificités des couleurs
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tubes de couleurs en boro, pour le soufflage du verre
» (Crayons de couleur)Crayons de couleurs...
» [question]Seulement 65k couleurs
» colorants et couleurs
» Calibration d'écran : test de couleurs (Mire)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Verre et Perles au chalumeau :: Equipements :: Le verre-
Sauter vers: